Daïka, la nouvelle recrue des gardes-frontière - lebergerallemand.fr

Daïka, la nouvelle recrue des gardes-frontière

Quand elle sera grande, elle sera garde-frontière. Elle? C’est «Daïka», 3 mois et demi, collier bleu roi et gueule à croquer. Elle est la nouvelle «égérie» des gardes-frontière. Plus sérieusement, «Daïka» est à l’affiche de la nouvelle campagne de recrutement du Corps des gardes-frontière romands (Cgfr), qui débute aujourd’hui. Sa mission: devenir un chien de défense, également spécialisé dans la détection de drogues.

La nouvelle recrue est née le 3 juillet dernier dans un élevage de Kandersturm, dans l’Oberland bernois. «Elle est issue d’une portée de neuf chiots. Et tous étaient vivants, ce qui est rare», précise Sabrina, originaire de la Chaux-de-Fonds, caporal et maîtresse de «Daïka».

A bientôt 25 ans, la jeune femme est entrée au Corps en janvier 2010. «C’est un métier qui bouge, on peut être dehors! Pour moi, cela a toujours été l’un de mes rêves que de pouvoir travailler quotidiennement avec un chien», explique Sabrina. L’adjudant Michel Bachar précise: «Chez nous, les chances de progression et de carrière sont identiques pour les hommes et les femmes. C’est aussi ce que nous voulons montrer dans cette campagne innovante.»

Phase de «sociabilisation»

A 3 mois et demi, «Daïka» est en ce moment en phase dite de «sociabilisation». Au poste de douane de Bardonnex où l’agent Sabrina est affectée depuis le 1er janvier 2011, la petite chienne s’habitue au trafic, aux voitures, aux gens. Elle apprend à monter dans un bus, un coffre, à marcher sur des valises, des cartons. Elle ne doit pas avoir peur du noir. Ni du bruit. Pour la récompenser lorsque «Daïka» a bien travaillé, Sabrina lui offre un morceau de cervelas ou de saucisse de Vienne, quelques croquettes et parfois du Parfait. Miam.

Aventures à suivre

La campagne d’affichage débute ce matin. Les futurs fans de «Daïka» pourront suivre régulièrement ses aventures (premier camp d’entraînement, première prise, passage de grade, etc.) dans le Matin ainsi que sur Facebook. Les débuts dans la vie privée et professionnelle de «Daïka» sont à suivre demain dans l’édition papier du Matin.

Daïka, la nouvelle recrue des gardes-frontière

(Aucun commentaire)
Ajouter un commentaire