La Brigade Cynophile des Douanes Françaises - lebergerallemand.fr

La Brigade Cynophile des Douanes Françaises

La division des douanes du tunnel sous la Manche est,en termes d'effectifs, la plus importante de France avec 266 douaniers. Elle est la seule division, dans l'Hexagone, à compter dans ses rangs une brigade cynophile composée de quatorze maîtres de chiens et autant de bergers allemands et de labradors.
Rencontre avec ces professionnels de la sûreté, passionnés par leur métier et par leur compagnon à quatre pattes, précieux dans la recherche d'explosifs,de stupéfiants et de tabac.

Onze chiens pour dénicher les produits explosifs. Au tunnel sous la Manche, l'un des sites les plus exposés avec les aéroports internationaux, la seule brigade cynophile des douanes françaises axe ses recherches sur les explosifs, les armes et les munitions. En complément des effectifs postés au fret routier, au fret ferroviaire et au passage des véhicules de tourisme, les maîtres et leurs chiens interviennent pour confirmer ou infirmer la présence de produits suspects. « Les chiens sont mobiles, efficaces et capables de reconnaître une dizaine d'odeurs, bien plus que nos appareils qui analysent les particules », détaille le nouveau chef divisionnaire des douanes au tunnel sous la Manche, Laurent Pasquier, lui-même ancien maître de chien.

chien des douanes françaises

Dynamite et C4

Sur le site ultra-protégé du tunnel sous la Manche, les tandems maître et chien opèrent 365 jours de l'année, 24 h sur 24, avec lors des Jeux olympiques et paralympiques une vigilance accrue. Boris, berger allemand de 8 ans, a été très sollicité pendant cette période où les douaniers ont choisi de ne pas prendre de vacances. L'animal, dressé pour détecter la poudre d'une douzaine de produits explosifs (dont la dynamite, le C4 et le plastrite) a multiplié les recherches, heureusement sans trouver d'engins dangereux. Exception faite de cette journée, début septembre, où le chien des douanes a décelé un sachet de poudre explosive caché derrière la bâche d'un poids lourd... pour les besoins d'un exercice d'entraînement. Assis devant le colis suspect, le chien a attendu que sa maîtresse le rejoigne pour désigner du bout de la truffe l'endroit du délit. En récompense pour ce travail bien fait, deux minutes de jeu avec une poupée de chiffon.

Même travail d'entraînement et même récompense pour Valick, 8 ans et demi, qui a escaladé des sacs de voyage pour dénicher en dix secondes chrono un bocal rempli d'herbe de cannabis issu des stocks de saisies. « Quand on lâche le chien en exercice, il monte en pression : il mémorise vite les caches et il n'y a pas besoin de le guider », explique Delphine, douanière et maîtresse de Vallick, l'un des deux chiens coquellois dressés pour la recherche de stupéfiants, qui la suit à la maison après le travail. Car les douaniers et le chiens forment des couples inséparables, qui mêlent vies professionnelle et privée.

chien des douanes

700 kg de tabac

« Nous avons des contraintes, il faut nourrir le chien, le sortir, trouver où le loger pendant les vacances », détaille Alexis, qui depuis quatre ans travaille avec Chic, labrador sable de 5 ans. Le maître et le canidé sont spécialisés dans la recherche de tabac : en France, les douanes ne comptent que trois tandems avec cette spécificité. « C'est relativement nouveau pour les douanes de faire chercher au tabac par un chien, mais c'est très efficace, commente Alexis en regardant son chien déchiqueter une cartouche de cigarettes qu'il vient de trouver derrière le réservoir d'un poids lourd. On n'a pas de mérite pour une prise de cinq tonnes quand il n'y a que cela dans un camion, parce que le chien ne sent que cela, mais c'est plus délicat quand il s'agit de trouver des cachettes. Notre plus belle prise, c'était 700 kg de tabac, en 2009, cachés dans des piliers métalliques. Les collègues avaient détecté une anomalie dans le chargement : le chien est venu, a marqué un arrêt et nous avons trouvé les cigarettes. » En juillet, les prises les plus spectaculaires des douaniers coquellois ont été 111 kg de résine de cannabis et 76 kg de cocaïne.

(Aucun commentaire)
Ajouter un commentaire