Billy, un agent très spécial - lebergerallemand.fr

Billy, un agent très spécial

Le chien Billy est dressé pour rechercher des personnes. Il travaille avec flair au sein de la compagnie orthézienne avec son maître Didier Cabanac. Et aide à résoudre des enquêtes.

 

  

Billy, l'agent très spécial de la gendarmerie d'Orthez

Les gendarmes fêteront demain leur Sainte-Geneviève. Un rendez-vous annuel que ne manquera pas non plus le membre « très spécial » de la compagnie d'Orthez : Billy, un chien âgé de 5 ans. Ce berger allemand est affecté au Psig (peloton de surveillance et d'intervention de la gendarmerie) et y tient un rôle important. Il participe activement, grâce à sa truffe hors pair, au travail de terrain.

Dressé pour la piste et la défense dans le cadre de la recherche et la sécurisation des personnes, Billy forme un duo indissociable avec son maître, le gendarme Didier Cabanac. « C'est comme un mariage. J'étais volontaire et je suis parti en formation 14 semaines au centre national d'instruction cynophile de la gendarmerie de Gramat dans le Lot. Là,on a étudié mon profil psychologique, pour savoir quel chien m'attribuer », explique le militaire.

Et c'est Billy qui lui a été confié, « une véritable perle au niveau du caractère et de l'efficacité. Aujourd'hui, je passe plus de temps avec lui qu'avec les hommes. Car techniquement je suis le seul à pouvoir le faire travailler » explique le maître de chien.

Le travail de piste s'organise suivant des rites méthodiques. « Le chien possède un pouvoir de discrimination et olfactif très puissant. Ainsi, lorsque nous arrivons sur les lieux d'une disparition, on commence par détendre l'animal avant de le mettre en piste. On récupère ensuite un objet qui appartient à la personne recherchée, on questionne sur les habitudes de trajets et de promenades. Savoir comment et où la personne a disparu est toujours très complexe », relève Didier Cabanac.

Une fois les indices listés, Billy repère les odeurs et entame son circuit à travers les bois, la route, les champs, ou la ville. Lors d'un récent exercice de démonstration à Mounicq, le berger allemand a mis moins de cinq minutes pour repérer, après avoir senti un de ses effets personnels, le gendarme adjoint Grégory caché à 500 mètres derrière un arbre. « Une personne se déplace avec ses odeurs. Mais il faut aller très vite, des lieux trop piétinés peuvent brouiller les pistes. »

Le dressage est une histoire de conditionnement, bâti sur le jeu et la récompense. « Une fois le travail achevé, Billy a le droit de jouer et de dévorer des friandises. Lorsque l'on aboutit, c'est une satisfaction intense. Face à la détresse d'une famille, on se dit qu'il faut aller jusqu'au bout. C'est pourquoi on s'implique à 200 %. » 

Billy, l'agent très spécial de la gendarmerie d'Orthez

>> Engagé sur la disparition d'Anouar Zehti

Billy possède un sérieux curriculum vitae. Il participe aux recherches sur de nombreuses affaires de personnes disparues, comme à la fin de l'année dernière pour le cas d'Anouar Zehti, introuvable depuis le 12 septembre 2010. L'an passé justement, le berger allemand a compté à son actif 35 interventions dont 5 protections (pour défendre les gendarmes) et 7 personnes retrouvées. Et pour l'instant en 2011 : 31 interventions dont une personne retrouvée.

Ces exploits lui ont déjà permis d'obtenir une lettre de félicitations adressée par le Commandant de région, ce pour avoir retrouvé une personne in extremis sur Orthez : « Elle était en train de mettre fin à ses jours. Nous étions arrivés juste à temps » explique le gendarme Cabanac.

 

À noter que les secteurs de Pau, Oloron et Orthez comptent en tout 4 chiens spécialisés. « Il y en a toujours un de permanence qui peut être mis à disposition à n'importe quel moment du jour et de la nuit. »

Billy, l'agent très spécial de la gendarmerie d'Orthez

(Aucun commentaire)
Ajouter un commentaire