Cruauté animale/Thivencelle: ils tentent d'achever leur chien malade à coups de bêche et de bâton - lebergerallemand.fr

Cruauté animale/Thivencelle: ils tentent d'achever leur chien malade à coups de bêche et de bâton

Dimanche 20 mars, à Thivencelle, la police condéenne a été alertée par le voisinage d'un couple âgé d'une cinquantaine d'années. Ce dernier tentait de tuer son chien à coups de bâton et de bêche.

Cruauté animale/Thivencelle: Ils tentent d'euthanasier leur chien à coups de bâtonBARBARIE |

Ce genre de faits divers n'arrive pas qu'aux êtres humains. Un être vivant, un chien de race croisé berger allemand, a été victime le 19 mars dernier à Thivencelle, d'actes de tortures et de barbaries.

Il est environ 21 h 10 ce soir-là, quand le voisinage du propriétaire de l'animal a été alarmé par d'étranges bruits venant de l'habitation où se trouvait le chien. Une fois le commissariat de Condé-sur-l'Escaut prévenu, le berger a été retrouvé fortement blessé du sang tachant son poil.

Des coups de bâtons à piques

Le maître de l'animal était ce soir-là avec un ami. Ils auraient, tous les deux, portéde nombreux coups avec des bâtons à piques sur l'animal. Ce dernier, âgé de dix ans ne pouvait pas trouver la force de se défendre. Une fois l'intervention des policiers dans la propriété, le chien a immédiatement été conduit chez le vétérinaire de la SPA de Marly.

Paralysé à l'arrière-train

Le docteur Rosoux a constaté après l'examen de l'animal, une paralysie de son arrière-train. Le chien, victime des coups, a perdu toute sensibilité. Le vétérinaire a également remarqué de multiples plaies sur la tête et au cou. « L'animal est maintenant hors de portée de son maître. Il est soigné au refuge », indique la directrice de la SPA. L'organisme de protection des animaux a été très vite contacté par le commissariat de Condé, afin de prendre en charge le chien.

Celui-ci est donc toujours en vie mais ses jours sont comptés. Il se bat pour rester en vie en continuant à réserver une grande confiance à ceux qui le soignent. Les deux personnes mises en cause dans cette maltraitance gratuite ont été ce soir-là placés en garde à vue. La SPA a, quant à elle, porté plainte contre les auteurs de ces faits, pour blessures volontaires sur animal domestique.

(Aucun commentaire)
Ajouter un commentaire